frarzh-CNendeiwitjakorues

Recevez chaque mois Notre newsletters

Traffic Web

Today95
Yesterday244
This week339
This month339
Total339

Visitor Info

  • IP: 3.219.31.204
  • Browser: Unknown
  • Browser Version:
  • Operating System: Unknown

Who Is Online

1
Online

27/11/20

L’acte odieux commis par un terroriste islamique originaire de Tchétchénie, en situation d’asile politique, contre le professeur d’histoire géographie a ému et révolté toute la France et au-delà. La réaction du chef de l’Etat français, le soir même de l’attentat, après sa visite sur les lieux du crime abject a rompu, par la fermeté des propos tenus, avec la ligne habituelle des dirigeants français face aux attentats qui frappent ce pays.

C’est le troc de l’année, celui proposé par Trump et qui vient sauver la face de Netanyahou, empêtré dans une impasse qu’il avait lui-même emprunté, alors que personne ne lui avait rien demandé. C’est ce qu’on appelle une sortie par le haut, un tour de passe-passe que personne ne peut refuser, puisqu’inévitable et proposé dans le bon tempo, pour arranger tout le monde en créant la sensation.

Après la tragique explosion du 4 août dans le port de Beyrouth, Emmanuel Macron a été le seul grand dirigeant à se déplacer au pays du Cèdre afin de montrer sa solidarité et son espoir de sortir le Liban de la profonde crise qui le mine. Certains diront qu’il a imité son prédécesseur François Mitterrand venu soutenir les troupes françaises à Beyrouth après l’attentat du Drakkar. D’autres diront que cela devient une habitude pour Macron de vouloir se comporter comme ses prédécesseurs, après son esclandre « à la Chirac » lors de sa dernière visite en Israël…

Trois mois à peine après l’installation d’un gouvernement d’urgence nationale destiné à lutter contre la crise du COVID-19  en Israël, le constat est affligeant. En matière de lutte contre le coronavirus, le gouvernement s’est avéré être impuissant à définir une ligne directrice. Quant à la crise économique, elle a été aussi mal gérée, ce qui amène également à une crise sociale sans précédent.

Page 1 sur 2

Israel-Francophone.com