triplex21.jpgtriplex22.jpg

La diplomatie française votera-t-elle encore contre Israël ?

Moins de trois semaines après le second tour de l’élection présidentielle qui a vu l’élection du Président Macron, la France a été critiquée pour avoir voté pour une résolution déposée entre autres par la Syrie, l’Autorité Palestinienne, le Venezuela, Cuba et cinq autres pays arabes, lors de la 70ème Assemblée Générale de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), qui dépend de l’ONU. Un autre vote se profile à l’horizon proche au comité du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Que va faire la France ?

 

Cette résolution, intitulée « Conditions sanitaires dans les Territoires occupés, dont Jérusalem-Est et le Golan syrien » demandait la condamnation de l’Etat d’Israël au motif que ce pays devait améliorer  les services fournis aux Palestiniens et aux habitants du plateau du Golan, n’oubliant pas non plus d’attirer l’attention sur les besoins sanitaires «  des prisonniers et détenus en Israël » qui observaient au même moment une grève de la faim. La France a apporté son soutien à cette résolution, condamnant ainsi une nouvelle fois l’Etat d’Israël dans une instance internationale dépendant de l’ONU, sur une question humanitaire inventée de toutes pièces par la Syrie et l’Autorité Palestinienne.

 

La réaction de l’association UN Watch, par la voix de son président, a été la suivante : comment expliquer la condamnation d’Israël à l’OMS sur la base d’une résolution co-écrite par la Syrie où des centaines de milliers de personnes sont mortes en raison de la guerre civile ? Et d’ajouter : « Dans le vrai monde, la Syrie largue des bombes sur ses propres hôpitaux et dans le monde de l’ONU la Syrie co-écrit des résolutions qui condamnent Israël ». Le Royaume-Uni a voté contre et, selon Richard Verber, vice-président du Conseil des représentants des juifs britanniques, a ainsi « rejeté la politisation du sujet important qu’est la santé et le parti pris inacceptable contre Israël dans les institutions de l’ONU » 

 

Qu’en est-il de la France ? Comment le Quai d’Orsay et son nouveau ministre Jean-Yves Le Drian peuvent-ils justifier leur condamnation d’Israël pour « violation du bien-être mental, physique et environnemental en Palestine » ? Hélas, c’est le silence radio. Pas d’explications, rien. Juste un vote dans la droite ligne de la diplomatie pro-arabe du Quai d’Orsay. Emmanuel Macron va-t-il, comme ses prédécesseurs, se plier à la doctrine des hauts fonctionnaires du Quai d’Orsay, qui sont pour tout et n’importe quoi, pourvu que ce soit pro arabe (ou palestinien) et anti-israélien ? Le renouvellement préconisé par le Président va-t-il donc s’arrêter aux portes du Quai d’Orsay ? Nous aurons la réponse à cette question dans quelques jours puisque le comité du Patrimoine Mondial de l’UNESCO se réunira à partir du 1er juillet à Cracovie. A l’ordre du jour, entre autres, une proposition négationniste des Palestiniens, concernant le caveau des Patriarches à Hébron, qui devrait être enregistré en tant que « site du patrimoine mondial en péril rattaché au patrimoine palestinien ». Après l’esplanade du Temple qui n’est qu’un lieu musulman, englobant évidemment le Kotel, la ville de Jérusalem que les Palestiniens considèrent uniquement comme palestinienne, en fonction des résolutions inlassablement votées depuis des années à l’UNESCO, voilà maintenant que l’Autorité Palestinienne s’attaque à un autre lieu saint du judaïsme.

 

La France, en votant pour ou en s’abstenant lors de ce vote, intègrerait les légions arabes du négationnisme, qui réécrivent l’histoire de la Terre Sainte. Ce serait une nouvelle injure faite au peuple juif et au berceau de la civilisation judéo-chrétienne que d’inscrire les sépultures d’Abraham et Sarah, d’Isaac et Rébecca, de Jacob et de Léa, comme faisant partie du patrimoine palestinien. La réalité historique sera-t-elle respectée ou sera-t-elle considérée comme « un détail de l’histoire », par les pays occidentaux ou européens dont la France est partie intégrante ?

Réponse dans quelques jours…

 

Joomla templates by a4joomla | piqpaq.com