triplex21.jpgtriplex22.jpg

L’Allemagne rend hommage aux sportifs israéliens tués lors des JO de Munich en 1972

Le 5 septembre 1972, alors que les Jeux Olympiques se déroulent à Munich, un commando terroriste de l’organisation palestinienne « Septembre Noir », pénètre au petit matin dans le village olympique et se dirige vers le bâtiment occupé, entre autres, par la délégation israélienne, dont une partie des athlètes sont pris en otage. L’opération terroriste se terminera dans un bain de sang, avec la mort, notamment de 11 sportifs israéliens.

 

C’est le jour anniversaire des  45 ans de l’attentat qui a coûté la vie à 11 sportifs israéliens que l’Allemagne a décidé d’inaugurer un mémorial en leur mémoire, situé dans le stade olympique de Munich. Le Président de l’Etat d’Israël, Réuven Rivlin a été invité pour cet événement, en compagnie de quelques membres des familles des sportifs assassinés.

Lors de son discours, le Président israélien a indiqué que « le centre que nous inaugurons aujourd’hui  doit être un message au monde entier, et ce message est qu’il n’y a pas d’excuse au terrorisme qui doit être condamné partout sans équivoque, à Barcelone, Londres, Paris, Berlin et Jérusalem et partout ailleurs ».

Puis il s’en est pris au Fatah, le parti du Président de l’Autorité Palestinienne qui  chaque année a rendu hommage aux terroristes ayant commis cet attentat, ne respectant même pas la traditionnelle trêve olympique. « Il y a un an encore, le Fatah a commémoré le massacre des sportifs israéliens comme un acte d’héroïsme ».

Le Président israélien a enfin regretté qu’il ait fallu attendre près d’un demi-siècle pour que soit organisée une telle inauguration. « Nos fils  lâchement assassinés n’étaient pas seulement les fils de l’Etat d’Israël, ils étaient les fils de la famille olympique, famille qui depuis des années a abandonné son engagement envers eux ».

Le mémorial baptisé « Entaille » a été inauguré en présence du Président Allemand, Franck-Walter Steinmmeier et du Président du Comité International Olympique, Thomas Bach. Le mémorial se présente comme une vaste zone d’exposition creusée dans un monticule de gazon, faisant ainsi penser à une entaille. Il présente des photos des victimes et certains de leurs effets personnels.

Le CIO n’est toutefois pas exempt de tous reproches concernant cet attentat et ce lieu vient apaiser le mauvais sentiment des familles des victimes à son égard. En effet, les Jeux de Munich en 1972, avaient repris un jour après la mort des sportifs israéliens, après une cérémonie durant laquelle certaines délégations arabes avaient refusé la mise en berne de leurs drapeaux.  Lors des Jeux suivants, le CIO n’a jamais accepté qu’une minute de silence viennent rappeler l’attentat.

C’est seulement aujourd’hui, depuis que les pays occidentaux sont aussi visés par des attentats, que l’attitude du CIO a évolué. Mieux vaut tard que jamais…

 

 

Joomla templates by a4joomla | piqpaq.com