triplex21.jpgtriplex22.jpg

Le Conseil de Sécurité de l’ONU reconduit le mandat de la FINUL en le renforçant

C’est finalement mercredi dernier que le mandat des casques bleus de la FINUL, stationnés au sud-Liban, a été renouvelé, par un vote à l’unanimité, après d’âpres négociations, par le Conseil de Sécurité de l’ONU. La résolution 2373 apporte pour la première fois des modifications importantes  demandées par les Etats-Unis et Israël, dans la définition du mandat  de cette force des Nations-Unies. Voter à l’ONU des modifications est une chose, les appliquer sur place face au Hezbollah en est une autre…

 

C’est pour en terminer avec la seconde guerre du Liban que le Conseil de Sécurité de l’ONU avait adopté le 6 août 2006 la résolution 1701, proposée par la France et les pays arabes, qui consistait à créer une zone quasi-démilitarisée au sud-Liban, depuis le fleuve Litani jusqu’à la frontière israélienne, à l’exception des forces de l’armée libanaise et de la FINUL.

Mais au fil des années, le Hezbollah est revenu en force dans ce secteur, faisant fi de la présence de l’armée libanaise et de la FINUL, les menaçant même de représailles s’ils voulaient s’interposer. C’est ainsi que le Hezbollah est revenu s’installer à la frontière entre le Liban et Israël et a réussi à stocker au fil des années un arsenal impressionnant dans dette partie de Liban en vue du futur affrontement avec Tsahal.

L’armée libanaise et surtout les forces de la FINUL sont évidemment au courant de tout ce déploiements de moyens et n’ont rien fait pour s’y opposer, ni même le dénoncer, craignant la réaction du Hezbollah et de l’Iran.

Récemment, les Etats-Unis et Israël ont fustigé la non-application par la FINUL de la résolution 1701, alors que cette dernière était très claire en ce qui concerne les tentatives de retour dans la région du groupe terroriste chiite affilié à l’Iran, ainsi que le trafic d’armes en tous genres pratiqué par les terroristes du Hezbollah, puisque le désarmement des milices était inscrit noir sur blanc dans la résolution et que ce rôle était dévolu à la FINUL.

Alors, avant le renouvellement , chaque année quasiment automatique et sans modification du mandat de la FINUL, les Etats-Unis et Israël, dans une action commune, ont oeuvré pour une modification ou un renforcement de ce mandat.

Au vu de l’échec de la mission de la FINUL, le Conseil de Sécurité de l’ONU a donc voté la résolution 2373 qui apporte les modifications suivantes :

*Augmentation significative de la présence de la FINUL, qui devra être effective grâce à une augmentation du nombre de soldats et des moyens mis à leur disposition.

*Ordre est donné à la FINUL de pénétrer dans les villes et villages du sud-Liban détenus par le Hezbollah

*La FINUL doit fournir au Conseil de Sécurité plus de rapports sur ses missions

*La FINUL devra informer immédiatement le Conseil de Sécurité des cas de violations des résolutions de l’ONU par le Hezbollah

Ces nouvelles injonctions du Conseil par rapport à la mission de la FINUL seront-elles respectées sur le terrain ? Rien n’est moins sûr et ce pourrait être le début de nouvelles tensions à la frontière israélo-libanaise…

Joomla templates by a4joomla | piqpaq.com