Rami Lévy sur le point d’acheter la compagnie aérienne Israir

Imprimer

Le propriétaire de la célèbre enseigne d’hypermarchés en Israël est sur le point d’acheter la troisième compagnie aérienne israélienne. Son offre d’achat a été préférée à deux autres propositions par les actionnaires d’ISRAIR. Reste encore une étape à franchir face au Tribunal, dimanche prochain.

L’offre d’achat de la société aérienne israélienne Israir, d’un montant de 162 millions de shékels, présentée par Rami Lévy a été acceptée par les actionnaires de la compagnie, malgré le fait qu’une somme plus importante avait été proposée par d’autres éventuels acquéreurs.

Pour cette acquisition, Rami Lévy sera associé avec Shalom Haïm, propriétaire de Taaman.

Selon l’accord conclu, Rami Lévy versera une somme de de 121,5 millions de shekels à la conclusion du contrat et s’engage à acquérir d’ici deux ans le reste des actions pour un montant de 40,5 millions de shekels.

Cependant, l’accord approuvé par les actionnaires devra être validé devant le Tribunal où il sera présenté dimanche prochain, ce qui normalement ne devrait pas poser de problèmes. Rami Lévy a du batailler pour emporter l’accord des actionnaires et a réenchéri par deux fois son offre de départ, passant de 75 à 121 millions de shekels (plus les 40,5 millions pour les dernières actions).

La société détenant les hypermarchés de l’homme d’affaires sera associée à cet achat, ce qui permettra à la compagnie aérienne de bénéficier de la base de données des clients pour proposer des voyages à prix promotionnels  et faire ainsi travailler la compagnie aérien