Israël Katz, ministre de paille dans un ministère fantôme

Lors de la formation du gouvernement d’union contre le coronavirus, au moment de la répartition des ministères importants entre le Likoud et Kahol Lavan, Benyamin Netanyahou a tenu à conserver son influence sur le ministère des Finances, comme d’ailleurs lors de pratiquement tous les gouvernements qu’il a dirigés. C’est pour cette raison d’ailleurs qu’il a proposé le poste à Israël Katz, dont on ne peut pas vraiment dire qu’il était spécialiste en la matière et n’a pas nommé Nir Barkat, qui lui, était à la fois compétent, mais aussi donc, plus indépendant.

Et justement, tout cela s’est confirmé dès la mise en place du gouvernement et l’effacement total du ministre des Finances. Et puis, il ne fallait pas négliger non plus le côté « intérêts personnels » du Premier Ministre qui, contrairement aux accords d’union voulait absolument proposer un budget de quelques mois, en se servant de cela comme un moyen de chantage face à Gantz, tout en sachant que si le gouvernement tombait sur cette question, c’était le seul cas où il pourrait rester Premier Ministre de transition avant de nouvelles élections.

Donc, dès le début, c’est bien Netanyahou qui était à la manœuvre et on peut dire que toutes les questions du ministère des finances étaient traitées par le Cabinet du Premier Ministre.

C’est d’ailleurs la raison qui a poussé de hauts fonctionnaires du Ministère des Finances à démissionner tour à tour. C’est d’abord Shaül Meridor, qui se plaignait en gros d’être mis de côté, lui et toute son administration, puis c’est maintenant le cas de sa remplaçante, Keren Terner-Eyal, directrice générale du ministère des Finances qui, en gros, se plaignait qu’elle n’avait rien à faire…

Depuis l’année 2018, en effet, l’administration du Ministère des Finances n’a pas eu de budget à préparer et apparemment cela risque de durer, puisque personne encore ne leur a demandé de préparer un budget de l’Etat pour 2021.

Dans ces conditions on comprend que les hauts fonctionnaires se sentent complètement inutile surtout lorsque l’on voit que des décisions importantes sont prises ailleurs et que leur Ministre ne fait que les entériner.

Netanyahou a décidément de la ressource. Il a réussi à nommer un membre important du Likoud a un poste ministériel prestigieux et important, pour le garder bien au chaud à ses côtés, tout en le privant de tout pouvoir décisionnel, afin de pouvoir diriger le pays « à sa façon ».

D'ailleurs pour Katz, ce n'est pas la première fois que cela lui arrive, puisque juste avant il avait joué les intérimaires au Ministère des Affaires Etrangères, avec les couacs que l'on sait...

C’est pour cela qu’Israël Katz est bien un ministre de paille, dans un ministère fantôme…

 

Free Joomla! template by L.THEME