triplex21.jpgtriplex22.jpg

Baisse de 10% de l’alyah en 2016 par rapport à 2015

Durant l’année 2016, environ  27.000 personnes ont fait leur alyah, soit un chiffre en baisse de 10% par rapport à l’année 2015, au cours de laquelle 30.000 personnes étaient montées en Israël. C’est ce qui ressort des chiffres publiés aujourd’hui même par l’Agence Juive et le ministère de l’Intégration. En hausse, le nombre d’olim originaires de Russie et du Brésil, en baisse, ceux originaires de l’Ukraine et de France…

 

Pour l’année 2016 7000 nouveaux immigrants de Russie sont arrivés en Israël, contre 6600 l’année dernière. D’Ukraine, 5500 olim sont montés en 2016, contre 7220 en 2015, alors que 5000 français, contre 7900 en 2015, ont effectué leur alyah. Puis viennent les Etats-Unis avec 2900 olim en 2016 contre 3070 en 2015. Seul le Brésil accompagne la Russie pour les pays ayant augmenté leurs nombres d’olim avec 760 nouveaux immigrants en 2016, contre 497 en 2015.

Concernant les villes où se sont installés les olim, le classement apparaît de la façon suivante : 11% des olim arrivés en 2016 se sont installés à Tel-Aviv, 10% à Jérusalem, 9% à Netanya et 8% à Haïfa.

On peut remarquer la chute spectaculaire, même si elle avait été annoncée, de l’alyah de France, avec une baisse de près de 37% d’une année sur l’autre. Il s’agit de la seconde année consécutive de baisse de l’alyah de France, qui démontre sans doute les difficultés d’adaptation des juifs de France en Israël. L’équivalence des diplômes, si elle n’explique pas tout, doit tout de même jouer un rôle de frein pour l’alyah, notamment pour les professions médicales, en dehors des médecins et des dentistes…

 

 

Joomla templates by a4joomla | piqpaq.com