triplex21.jpgtriplex22.jpg

Tsahal reçoit ses premiers missiles de défense « Arrow 3 »

C’est mercredi dernier que la première batterie de missiles anti-missiles de type « Arrow 3 » a été livrée à Tsahal, complétant ainsi la panoplie de défense de l’armée israélienne contre les missiles en tous genres. Le missile Arrow 3 est plus précisément chargé de contrer la menace des missiles à longue portée, voire même les missiles balistiques, comme en possèdent, le Hezbollah, la Syrie et l’Iran.

 

La défense anti- missiles de l’armée israélienne est une défense dite « multicouches » dans laquelle différents types de systèmes de défense se superposent. Le premier, qui est aussi le plus connu, est évidemment la batterie de défense anti-missiles et roquettes "Kipat Barzel" ou "Dôme de fer"; dont l"efficacité n"est plus à démontrer depuis les confrontations avec les terroristes du Hamas. 

La seconde protection anti-missiles de Tsahal est représentée par le système dit de "La fronde de David", mis en place contre les missiles à moyenne portée. Le point de départ de ce danger se situe surtout à la frontière nord, avec les milliers de missiles de fabrication iranienne ou syrienne, dérivés du fameux "Scud" soviétique, possédés par le Hezbollah.

La troisième couche de protection est représentée par le missile "Hetz" ou "Arrow", qui vient d'entrer en fonction dans l'armée israélienne. Il est chargé d'écarter la menace des missiles de longue portée, ainsi que des missiles balistiques que l'Iran possède déjà ou que ce pays est en passe de se doter.

Le projet "Arrow" a débuté dans le cadre du système de défense dit "de la guerre des étoiles" proposé par le Président Bush en 1988 et abandonné en 1993. Or, ce programme s'est poursuivi par le biais de deux entreprises, l'une israélienne ( les industries aéronautiques Israéliennes), l'autre américaine (Boeing), qui ont développé ce missile en trois étapes ( Hetz 1-2 et 3). La version finale ayant été testée avec succès par Tsahal vers la fin 2015, le missile "Hetz 3" a donc été intégré dans le système de défense de Tsahal, mercredi dernier.

Pourtant, si ces trois couches principales de défense anti-missiles constituent la meilleure protection en vigueur dans le monde, cela ne s'arrête pas là. Les ingénieurs israéliens, parfois seuls et souvent en collaboration avec leurs confrères américains, ont développé bien d'autres systèmes de défense contre tous types de projectiles. Ces systèmes sont aussi bien des produits totalement innovants que des dérivés des systèmes déjà en place.

Ainsi, un "Dôme de Fer" version maritime, qui peut être installé sur des navires a été développé. Il s'agit là de contrer la menace qui pèse sur les plates formes d'extraction de gaz israéliennes situées au large des côtes de l'Etat Hébreu. Ce système permet d'abattre des missiles terre-mer ou mer-mer qui tenteraient d'atteindre les plates formes.

Autre exemple de protection anti-missiles ou anti-véhicules blindés: le système "Coupe-vent" développé par la société israélienne Raphaël et dont les blindés et transports de troupes israéliens sont progressivement dotés. Ce système agit comme une bulle protectrice protégeant de toutes parts et contre toutes sortes de projectiles, le véhicule sur lequel il est installé. Voir à ce sujet l'article à l'adresse suivante : http://israel-francophone.com/index.php/israel/5641-l-armee-americaine-interessee-par-le-systeme-de-protection-des-blindes-de-Tsahal

De nombreux pays, qui prennent aujourd'hui conscience des nouveaux dangers que les missiles ou projectiles en tous genres font peser sur eux-mêmes ou sur leurs forces armées, commencent d'abord par s'intéresser aux systèmes de défense israéliens en la matière, avant de les envier et de demander à ce que leurs armées en soient dotés. 

 

 

Joomla templates by a4joomla | piqpaq.com