triplex21.jpgtriplex22.jpg

Attentat à Jérusalem : 2 policiers tués par des terroristes arabes israéliens

L’attentat a été perpétré à la porte des Lions, l’un des accès au quartier musulman de la vieille ville, proche du Mont du Temple, par trois terroristes armés de fusils automatiques de type Karl Gustav. Ils ont tiré sur les policiers en faction à cette porte d’entrée et se sont enfuis en direction du Mont du Temple. Rattrapés après une course poursuite, les terroristes ont été tués lors d’un échange de tirs avec les policiers.

 

Nouvel attentat à Jérusalem, nouvel endroit à la Porte des Lions, mais avec des méthodes différentes et des terroristes d’un nouveau genre.

Ce sont en effet trois terroristes arabes-israéliens, originaires de la ville arabe d’Oum el Fahed, qui ont ouvert le feu en direction de trois policiers israéliens, du corps de la police des frontières, qui étaient en faction devant la porte des Lions, en blessant deux grièvement et le troisième plus légèrement. L’attentat s’est produit vendredi à 7h00 du matin.

Les terroristes ont immédiatement pris la fuite  en direction de l’esplanade du Mont du Temple toute proche où ils ont été rattrapés  et tués lors d’un échange de tirs avec les forces de sécurité. L’accès aux mosquées a été immédiatement fermé pour les besoins de l’enquête.

Les deux policiers grièvement blessé ont été immédiatement évacués vers l’hôpital Hadassah Har Hatsofim de Jérusalem où les médecins n’ont pu que constater leur décès malgré tous les soins prodigués durant leur transport.

Cet attentat a donc coûté la vie au sergent-major Haiel Sitawi âgé de 30 ans, ainsi qu’au sergent-major Kaamil Shnaan âgé de 22 ans, tous deux membres de la police des frontières, originaires de la communauté druzze d’Israël.

Haiel Sitawi était marié à Irin et avait un fils âgé à peine de trois semaines et originaire de la ville de Maghar, majoritairement druzze, dans le nord d’Israël. Quant à Kaamil Shnaan, il devait se fiancer la semaine prochaine et était le plus jeune fils de l’ancien député Travailliste Shachiv Shnaan. Il était originaire du village druzze de Hurfeish, situé dans le nord d’Israël.

Pour ce qui est des terroristes, ce sont des arabes israéliens d’une même famille originaire d’Oum el Fahem, la famille Jabarin. Deux étaient âgés de 19 ans et le troisième de 29 ans. Les trois n’avaient aucun antécédent judiciaire.

Guilad Erdan, ministre de la sécurité intérieure, a déclaré que cet attentat dépassait toutes les lignes rouges et qu’il s’agissait maintenant de réévaluer, à la lueur des conclusions de l’enquête en cours, tous les arrangements sécuritaires autour du Mont du Temple.

Le premier ministre israélien a immédiatement indiqué que, malgré la fermeture temporaire du Mont du Temple, pour les besoins de l’enquête, le statu quo des liens serait préservé.

En Israël, les condamnations ont été unanimes, ainsi que les gestes de solidarité envers la police et la communauté druzze.

Le leader de la liste arabe à la Knesset dans une condamnation très froide de l’attentat a « réprouvé l’utilisation des armes pour mener le combat politique arabe contre le gouvernement ».

De même, Mahmoud Abbas a condamné l’attentat par une généralité souvent exprimée, indiquant qu’il était contre tous les attentats. Il a tout de même appelé Benyamin Netanyahou.

Au niveau international, la Ligue Arabe a condamné la fermeture des Mosquées et l’interdiction de la prière du vendredi, accusant Israël de vouloir modifier le statu quo.

Un conseil de sécurité national a été convoqué par Benyamin Netanyahou afin d’évaluer la situation et prendre des décisions.

Joomla templates by a4joomla | piqpaq.com