triplex21.jpgtriplex22.jpg

Israël: trois histoires d'avions, avec ou sans pilotes

Trois histoires d’avions avec ou sans pilotes qui ont plus ou moins retenu l’attention cette semaine dans les médias israélien. Tout d’abord la livraison par la société Boeing du premier « Dreamliner » à la compagnie israélienne El Al. Ensuite l’arrivée de deux nouveaux avions F-35 américains pour l’armée de l’air et enfin  le nouveau drone « Hermès 900 » du constructeur Elbit qui entre en service opérationnel à Tsahal…

Le Dreamliner d’El Al

La société El Al a commandé 16 exemplaires du Boeing  737-9 Dreamliner et vient de recevoir le premier qui a atterri mercredi dernier sur l’aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv. Une cérémonie d’accueil a été organisée en présence du ministre des Transports, Israël Katz et de l’ambassadeur américain en Israël David Friedman.

Cette arrivée marque le début de la modernisation de la flotte de la compagnie El Al composée actuellement de Boeing 747-400 et 767, dont certains commencent à vieillir avec plus de 20 ans de service.

Le premier vol commercial est prévu pour le 12 septembre prochain à destination de Londres. Puis ce sera New-York en octobre et Hong Kong à partir du 18 mars 2018.

Avec cet appareil, El Al espère reconquérir sa clientèle d’affaire israélienne qui  a préféré la concurrence puisque les compagnies étrangères avaient nettement amélioré leurs classes affaires.

Alors bonne chance et bon vent au Dreamliner  d’El Al…

« Etoile », le nouveau drone de Tsahal

Tsahal vient d’annoncer  officiellement cette semaine  que le nouveau drone Hermès 900, construit par Elbit était désormais opérationnel. En fait, il avait déjà participé aux combats durant l’opération Tsouk Eitan, il y a trois ans dans la Bande de Gaza, bien que les essais le concernant n’étaient pas terminés.

Aujourd’hui, cet avion sans pilote va rejoindre son prédécesseur, le Hermès 450 et prendra part officiellement aux opérations de Tsahal.

La taille de l’Hermès 900 est 1,5 fois supérieure à celle de son prédécesseur, avec une envergure de 16 mètres. Il peut donc emporter des équipements supplémentaires  et peut voler plus longtemps et plus vite durant 30 heures et à 220 kilomètres heure.

Après la fin de l’opération Bordure Protectrice, l’Etoile est retournée dans les mains des ingénieurs qui ont procédé à plusieurs périodes d’essais et à de nouvelles améliorations qui ont abouti à son homologation…

Le F-35 « Adir » : deux nouveaux appareils livrés à Israël la semaine prochaine

La semaine prochaine, Israël recevra deux avions F-35 supplémentaires qui viendront rejoindre les 5 premiers appareils déjà en service dans l’armée de l’air. « Adir » (le superbe, le puissant) est le nom que lui ont donné les israéliens. Il paraît qu’il aurait déjà fait ses preuves au sein de l’armée de l’air israélienne dans certaines missions risquées au-dessus de la Syrie.

La prochaine livraison de deux appareils supplémentaires devra être effectuée en décembre 2017. Le F-35 a un potentiel opérationnel époustouflant qui change le déroulement des missions du tout au tout. Ainsi, en une seule mission, il est capable d’effectuer  seul un ensemble d’opérations qui nécessitaient auparavant la présence et l’utilisation de plusieurs appareils. Ce sont en tout 50 appareils de ce type qui seront livrés à Israël jusqu’à la fin 2028.

 

 

 

Joomla templates by a4joomla | piqpaq.com