triplex21.jpgtriplex22.jpg

« L’Etat Palestinien » admis à INTERPOL

L’Assemblée Générale de l’organisation internationale de coopération policière a accepté par un vote l’adhésion de « l’Etat de Palestine » et des Iles Salomon, qui sont désormais membres d’INTERPOL. C’est une nouvelle victoire diplomatique de l’Autorité Palestinienne sur le plan international, vers une reconnaissance unilatérale de l’Etat palestinien, en dehors de tout processus de négociations.

 

C’est lors de la 86ème Assemblée Générale d’INTERPOL, qui s’est tenue la semaine dernière à Pékin, que « l’Etat de Palestine » a été admis dans cette organisation avec un statut de membre à part entière.

Malgré tous ses efforts, le gouvernement israélien n’a pu empêcher les palestiniens d’obtenir, deux ans après leur première demande, une victoire lors de laquelle l’adhésion a été adoptée par 75 voix pour, 24 voix contre et 34 abstentions, au cours de l’Assemblée Générale.

Pourtant, Israël a avancé tous les arguments possibles afin de contrecarrer cette demande, mais cela n’a pas suffi. Les représentants israéliens ont argué du fait que seuls les Etats pouvaient postuler à l’adhésion, mais cet argument n’a pas été retenu et a été contourné.

Jibril Rajoub, haut responsable palestinien a indiqué dans une interview que « nous (les palestiniens) cherchons à être dans toutes les Institutions Internationales, y compris INTERPOL, en tant qu’Etat organisé et ce, malgré l’opposition des israéliens qui ne veulent aucune avancée vers un Etat Palestinien ».

Il s’agit bien d’une défaite cinglante d’Israël sur le plan international, juste au moment où ses plus hauts dirigeants affirmaient qu’ils obtenaient des résultats dans leur combat contre la majorité automatique arabe qui existe dans les instances internationales.

Or, le vote à Interpol qui a eu lieu à bulletins secrets, démontre bien que la politique israélienne ne porte pas ses fruits et que la pression arabe joue toujours son rôle dans les instances internationales.

INTERPOL, et ce n’est pas rien, est la plus importante organisation internationale après l’ONU et compte 192 Etats membres qui peuvent, sous son égide, échanger ou avoir accès à des informations sensibles. Voilà de quoi inquiéter l’Etat d’Israël qui fournit, en matière de sécurité et de lutte anti-terroriste, un nombre très appréciable de renseignements très confidentiels qui ne devraient pas être porté à la connaissance de tous les membres d’INTERPOL…

Joomla templates by a4joomla | piqpaq.com