triplex21.jpgtriplex22.jpg

Les journées de Galilée : deux concerts de musique Baroque à Akko

Les 25 et 26 septembre 2016 se déroulera un événement important pour le nord d’Israël : Les journées de Galilée. Elles réuniront les rencontres économiques internationales à Haïfa et Zikhron Yaakov et le festival d’Opéra Baroque de Saint-Jean d’Acre et mettront un éclairage particulier sur cette région de Galilée longtemps et encore souvent oubliée par les touristes et investisseurs.

 

Les rencontres économiques internationales débuteront le 25 septembre par l’incontournable découverte du Technion, Université de Haïfa à la renommée mondiale et par la visite de l’incubateur de Haïfa.

Le 26 septembre, les rencontres économiques se poursuivront par un séminaire ayant pour thème « La Technologie change le Monde et le Moyen-Orient », qui se déroulera à l’Hôtel ELMA de Zikhron Yaakov. La visite d’Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, chargée du Numérique et de l’Innovation, est annoncée pour cet événement.

Pour la seconde partie de l’événement, il se déroulera en soirée, dans la cour de la forteresse des Hospitaliers de la vieille ville historique d’Akko, où nous pourrons assister au festival d’Opéra Baroque.

Le grand orchestre baroque « Les Talens Lyriques », dirigé par le chef d’orchestre Christophe Rousset, se produira dans ce cadre exceptionnel, avec le programme suivant :

25 Septembre 2016 

Actéon, Marc-Antoine CHARPENTIER (1643-1704)

Didon et Enée , Henry PURCELL (1659-1695) 

 

Une même thématique mythologique relie Actéon et Enée par un jeu de mise en abyme : dans Didon et Enée, un esprit raconte les mésaventures d’Actéon, changé en cerf pour avoir aperçu ce qu’aucun être humain ne doit voir – Diane nue, qui se baigne avec ses nymphes. Sur ordre de la déesse, il est alors dévoré par ses propres chiens. Dans Actéon comme dans Didon et Enée, le divin impose sa loi et ruine des sentiments trop humains.

Dans Actéon, Charpentier creuse le drame dans une forme miniaturisée et invente une nouvelle couleur pour chaque scène. Il détourne aussi des lieux communs de la Tragédie lyrique pour lui insuffler un poids dramatique inédit : dans l’ouverture par exemple, Charpentier s’éloigne du modèle français de Lully pour esquisser un saisissant résumé du drame.

Seul opéra composé par Purcell, Dido & Æneas est une œuvre finement ciselée alternant entre airs, chœurs et danses, scènes de déploration mélancolique dans la célèbre plainte de Didon, scènes de genre avec les marins et scènes de sorcières.

 

26 Septembre 2016, Alcina (1735)

Georg Friedrich Haendel (1685-1759)

 

Pour ficeler la trame de son opéra, Häendel s’est inspiré de l’Orlando furioso de l’Arioste, mettant en scène la fascinante magicienne Alcina, envoutant les hommes par ses charmes pour ensuite les muer en rocher ou animal. Elle retient ainsi le fier chevalier Ruggiero, dont elle est tombée amoureuse. Coup de génie que ces interactions familières aux lettrés du XVIIIe siècle, subtilité des entrelacements des sentiments amoureux offrent comme base un livret riche et rythmé. Händel produit ici une œuvre magistrale, qui sera présentée avec succès au public londonien en 1735. Certains airs campent parmi les plus beaux du répertoire.

 

 

 

Réservez vos places dès maintenant

 

 

 

Joomla templates by a4joomla | piqpaq.com