frarzh-CNendeiwitjakorues

subscription newsletters

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Traffic Web

Today490
Yesterday567
This week3492
This month8926
Total129990

Visitor Info

  • IP: 3.215.177.171
  • Browser: Unknown
  • Browser Version:
  • Operating System: Unknown

Who Is Online

1
Online

19/09/21

L’acte odieux commis par un terroriste islamique originaire de Tchétchénie, en situation d’asile politique, contre le professeur d’histoire géographie a ému et révolté toute la France et au-delà. La réaction du chef de l’Etat français, le soir même de l’attentat, après sa visite sur les lieux du crime abject a rompu, par la fermeté des propos tenus, avec la ligne habituelle des dirigeants français face aux attentats qui frappent ce pays.

Après la tragique explosion du 4 août dans le port de Beyrouth, Emmanuel Macron a été le seul grand dirigeant à se déplacer au pays du Cèdre afin de montrer sa solidarité et son espoir de sortir le Liban de la profonde crise qui le mine. Certains diront qu’il a imité son prédécesseur François Mitterrand venu soutenir les troupes françaises à Beyrouth après l’attentat du Drakkar. D’autres diront que cela devient une habitude pour Macron de vouloir se comporter comme ses prédécesseurs, après son esclandre « à la Chirac » lors de sa dernière visite en Israël…

Israel-Francophone.com