frarzh-CNendeiwitjakorues

subscription newsletters

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Traffic Web

Today365
Yesterday640
This week4130
This month7629
Total85202

Visitor Info

  • IP: 3.236.170.171
  • Browser: Unknown
  • Browser Version:
  • Operating System: Unknown

Who Is Online

2
Online

13/06/21

Le 4 novembre 1995, le camp de la paix organisait une manifestation de soutien au processus de paix initié par Itshak Rabin et Shimon Pérès devant la mairie de Tel-Aviv. Ce rassemblement obtenait un succès inespéré qui redonnait espoir aux partisans de ce processus qui semblait peu soutenu par la population israélienne. Mais, si ce rassemblement est devenu historique, ce n’est pas en raison de son succès ou des beaux discours entendus, c’est parce que trois détonations ont brisé bien des espoirs et ont fait vaciller la démocratie israélienne. On avait tiré sur le Premier Ministre, celui-là même qui chantait la chanson pour la paix quelques minutes auparavant sur l’estrade, venait d’être lâchement abattu dans le dos.

Le ministre de la Défense israélien s’est rendu en visite officielle à Washington, afin de rencontrer son homologue américain, le Secrétaire d’Etat américain à la Défense, Mark Esper. Gantz avait pour but de voir les américains réaffirmer qu’ils continueraient à maintenir la supériorité militaire israélienne dans la région, même après l’annonce de la vente d’avions F-35 à certains pays du Golfe.

D’abord prévu jusqu’au 13 octobre dernier, le confinement général en Israël a été prolongé jusqu’au dimanche 18 octobre à minuit. Toutefois, au vu des résultats obtenus et notamment une baisse drastique du nombre de personnes contaminées par jour, certains allègements entreront en vigueur dès la nuit de jeudi à vendredi. C’est le cas notamment de l’aéroport international Ben Gourion qui a été de nouveau ouvert.

La députée du parti Meretz Tamar Zandberg, était à l’origine de la proposition demandant la création d’une commission d’enquête parlementaire concernant l’affaire des sous-marins, une affaire pour laquelle plusieurs personnes sont déjà inculpées de corruption, alors que Benyamin Netanyahou n’est pas, jusqu’à présent, considéré comme étant concerné par cette affaire. A la surprise générale, l’opposition a réussi par 25 voix contre 23 à faire adopter la proposition… pour quelques minutes seulement, jusqu’à l’annulation du vote par le Président de la Knesset Yariv Levin.

Le premier acte fort de la session d’hiver de la Knesset qui s’est ouverte hier démontre qu’en ces temps de crise sanitaire aigüe l’atmosphère politique est bien loin de l’union nationale contre le virus. Dès l’ouverture de la session, le chef de l’opposition, Yaïr Lapid, a déposé une motion de censure contre le Premier Ministre qui, fait inhabituel, a été soutenue par Yamina, le parti de Naftali Bennett.

Israel-Francophone.com